HTML Map jQuery Link jQuery Link
Living On My Own (I) | Neculai Fantanaru
ro  fr  en  es  pt  ar  zh  hi  de  ru
Feed share on facebook share on twitter ART 2.0 ART 3.0 ART 4.0 ART 5.0 ART 6.0
Living On My Own (I)
On August 15, 2015, in Leadership Expert, by Neculai Fantanaru

Supposons l'identité à laquelle vous vous reconnaissez par la force de votre génie, par une renonciation suprême à tout ce qui vous asservit.

La raison de la mise à jour intérieure incessante, trahie par les réalisations de cet organe de perception qui s'élargit de plus en plus - l'esprit, toujours plus agile à travers ses découvertes projetées dans l'univers avec l'utilisation des énergies pensées - provoquant un Waterloo dans lequel forces de la curiosité s'affrontent, est la conscience qui compose une épopée de génie. "Je me sens seul, seul, vivant seul."

Le génie, qui donne l'étincelle à la folie, est un modèle exemplaire de devenir, composé de la substance dense de l'information intelligente, contournant parfois par le mécanisme d'interprétation des formulations confuses ou contradictoires de la domination des principes du savoir existentialiste sociologique. Comme un vrai artiste qui imagine pendant la nuit, mais crée pendant la journée, j'espère pouvoir établir certains contacts entre ce qui existe et se produit dans l'Absolu, à travers un "Un but, un regard d'or de ce qui devrait être".

Tout semble se passer selon une logique élémentaire, une constante de représentation du moi en relation avec le temps passé entre deux observations successives: la première, du fait que le néant peut signifier un but suprême de la vie, la seconde, du fait que le différent, ce mode d'expression à travers les métaphores peut toujours soulever des doutes. "Parfois je sens que je marche toujours trop vite / Et tout me tombe sur moi."

L'une des brillantes inventions de Thomas Mann n'était pas le compositeur Adrian Lever Kuhn, mais le bourreau raffiné de l'homme en lui. Sachant que toute tentative de retour au paradis perdu de l'humanité échouera, Adrian entreprend cependant de telles tentatives de réinvention de soi. Et l'écrivain Ion Pianos a offert une explication interprétable de ceci: la coupe amère doit être drainée au fond, et le vrai courage exhorte l'homme à siroter le poison, goutte à goutte. "Je deviens fou, oh si fou, vivant seul."

Leadership artificiel VS Leadership naturel

L'identité à laquelle vous vous reconnaissez par la force du génie, en facilitant une expérience indirecte ou subjective, en utilisant une nouvelle forme d'expression dans le sens d'une direction artificielle ou naturelle, développe une certaine affinité pour tout ce qui est hors de la boîte, par un renoncement suprême à tout ce qui vous asservit.

Te laisses-tu asservir par l'idéal d'être utile à la société en éliminant ou en acceptant les contraintes du génie?

Le génie, dans les directions modernes de la recherche du nouveau, est en quelque sorte l'équivalent du passage du concret à l'abstrait, avec la mention qu'il viole les structures de la connaissance qui ont été mises à "partager". Le génie peut être admis comme étant une question d'autorité, une réalité qui soulève la controverse. Vous pouvez plus facilement le promouvoir par la grâce, qu'en développant des facultés créatives.

Le leadership artificiel se distingue par un nouveau contenu de connaissances dédié à ceux qui ont la volonté d'imaginer quelque chose au-delà de leur compréhension et de celle des autres. Quelque chose qui peut être mis en œuvre dans une existence contrôlable grâce à une approche scientifique du phénomène du génie et des facteurs ayant un impact majeur. Comme quelqu'un l'a très bien dit sur internet, l'artificiel est le seul capable de révéler la nature cachée et la plus prisée de l'homme.

Alors que le leadership naturel, à savoir la programmation des processus de création, la réception des variétés de l'art et les façonner avec l'aide de la logique élémentaire, aborde une compréhension plus étroite des choses qui viennent seulement par la pratique et l'expérience. Ou, citant un internaute, le naturel représente en fait la convention humaine de la perception étroite de la réalité.

L'homme qui est asservi par le péché d'être un génie, analysant certaines des conséquences pratiques de l'importance particulière du développement de la science informationnelle, se couvre souvent de la solitude, souffrant toujours de cette adrénaline addictive de tout faire lui-même. A un tel phénomène social, à un tel instrument de décomposition de la réalité en science, certaines expériences de détection de l'exception à la règle sont constamment lancées.

Si le leadership, comme le génie, devient une expérience de solitude, que vos valeurs varient en fonction du contenu que vous souhaitez communiquer et de l'interprétation correcte que vous donnez à la création, vous êtes sur le point de perdre contact avec les autres. Mais vous fait briller devant eux.

Living On My Own met l'accent sur la promotion d'une manière d'être meilleur que les autres, centrée sur les conséquences d'une vie liée à la symétrie entre authenticité et solitude, fondée davantage sur les bénéfices de la phénoménologie de la création et de l'imagination que sur science existante.

Si vous voulez que le leadership ne se transforme pas en un boomerang qui puisse se retourner contre vous, assumez l'identité à laquelle vous vous reconnaissez par la puissance du génie, par une renonciation suprême à tout ce qui vous asservit.

La solitude est un serviteur utile quand vous vous battez avec le péché d'être le meilleur, mais jamais ce serviteur ne pourra gouverner un empire qui appartient aux autres.

 


decoration
Qui je suis? | Plan du site | Partenaires | Rétroaction | Mentions légales | RSS Feeds
© 2008-2011 Neculai Fantanaru. All rights reserved